Charles Vincent (1876-1964) est l’un des premiers fondateurs de la Société Protectrice des Enfants du Premier Age “La Goutte de Lait”. Le Centre Familial Charles Vincent en est l’héritage. En effet, tout a commencé le 7 juin 1904 avec la création d’une Société Protectrice dont les actions menées envers les Mères et leurs Enfants s’établissaient autour des Plans d’Action suivants :


Surveiller, conseiller et secourir les femmes enceintes

Donner des secours en lait, viande, farine, savon, linge aux mères dans le besoin qui allaitent leurs enfants

Conseiller et secourir les femmes allaitantes dans le besoin

Surveiller l’enfant depuis sa naissance jusqu’à l’âge de deux ans

Diffusion par brochure, conférences, des principes d’hygiène infantile

Apporter les instructions nécessaires aux accoucheuses

Surveiller l’application rigoureuse de la loi sanitaire de février 1902

Garantir l’application de la loi Roussel de 1874 sur la protection des enfants placés en nourrice

Procéder à une étude complète de la question du lait et des laiteries.


S’occupant de tous enfants, sans distinction de nationalité ni de culte, la Société a suivi 218 enfants et 19 femmes enceintes, délivré des secours en nature aux mères nécessiteuses qui allaitent leurs enfants, et créé une section qui permet de distribuer à ces femmes les quantités appropriées de lait pasteurisé grâce à des appareils spéciaux inventés par Charles Vincent lui-même, et dont la qualité était rigoureusement contrôlée mais véhiculant néanmoins l’idée que rien ne vaut le lait maternel.

Chemin faisant, le 2 novembre 1945, par ordonnance, La Protection Maternelle et Infantile est instituée.

Depuis, beaucoup de remaniements ont vu le jour laissant place désormais à l’appellation “Centre Familial Charles Vincent”, association étant reconnue comme une E.P.E (école des parents et des éducateurs).

Aujourd’hui, nous visons toujours les mêmes actions et mettons actuellement en place des projets auprès de différents partenaires afin de faire valoir nos idées et nos valeurs que nous défendons !